•  

     

     

     

    LIBERTÉ - ÉGALITÉ - INNOVER

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

  • Manifeste pour l'innovation polaire

     

    Il est un jour de 1840 qui raisonne dans la tête de tout aventurier au service du progrès.

     

    Le 22 Janvier.

     

    Ce jour qui consacra l'une des intelligences qui marqua l'histoire de la Royale. Celle d'un capitaine de vaisseau qui, devant l'oeil admiratif de son second Charles Hector Jacquinot, planta le drapeau français sur le Rocher du Débarquement ; un massif en forme de graal pour qui venait d'essuyer de longues semaines de lutte pour la survie dans le labyrinthe mouvant formé par les icebergs antarctiques.

     

    Cela dit, non content de baptiser cette nouvelle terre du nom de son épouse, la belle Adèle Dumont d'Urville, née Pépin, le capitaine improvisa une expédition terrestre pour découvrir les trésors de ce nouveau bout de France. Après cinq jours à terre marqués par une insatiable curiosité et une folle envie d'innovation, l'équipage de l'Astrolabe et de la Zélée dut s'enfuir au nord, toutes voiles dehors, afin de s'assurer que la souveraineté française sur cette nouvelle terre et les richesses que Jules Sébastien César lui devinait déjà ne périssent avec l'équipée.

     

     

    Depuis, de Ker au Dôme C, de feu Port Martin à Saint-Paul, du Commandant Charcot au Marion 2, la France du Grand Sud fit rêver les Jules Verne de tous âges au point qu'en 2014 l'héritage en est presque trop lourd pour être dûment honoré. Au 21ème siècle, les Australes et Adélie sont plus que jamais les terres de ceux qui, par leur audace et leur refus d'une pensée déterministe, y réinventeront la ville, l'habitat, les circuits énergétiques, voire la notion même de développement.

     

    Cette ambition inassouvie de Kerguelen et Dumont d'Urville, partagée par beaucoup au 19ème, ne saurait rester lettre morte au 21ème siècle alors que la géoéconomie de l'innovation surpasse la géopolitique. Choiseul triomphe en effet à nouveau du Duc d'Aguillon en ce début de siècle, du pôle Sud au pôle Nord.

     

     

    Du Yukon au Spitzberg, en passant par Saint-Pierre et Miquelon et Fáskrúðsfjörður, la France pionnière, culturelle et scientifique, partage des territoires, des mers, une histoire et un ADN commun avec les peuples et les chancelleries du Grand Nord.

     

     

    Nourrie de siècles d'échanges entre pionniers, consciente que les innovations qui feront la croissance de demain naissent actuellement dans les pôles, la France y est un partenaire de tous les changements de paradigmes, qu'ils soient stratégiques, énergétiques ou climatiques. Héritière de ses grands ministres stratèges qui financèrent la curiosité française pour les deux pôles, il s'agit aujourd'hui pour la communauté nationale d'innover pour survivre.

     

     

    Or, pour ce faire, il lui faut rassembler les faiseurs de possibles autour de valeurs, d'une communication positive et d'une stratégie commune, en Arctique et en Antarctique comme ailleurs...

     

    C'est la raison d'être du CLUSTER POLAIRE FRANÇAIS.

     

  • Parce qu'impossible n'est pas français!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

  • Pourquoi un "Cluster Polaire"?

    Pour fédérer les acteurs de l'économie polaire et mieux faire connaître le potentiel des technologies polaires de haute valeur ajoutée (PolarTechs).

    Le Cluster Polaire Français (CPF) a été fondé en Juillet 2014 par une variété d'acteurs mus par la nécessité de se saisir de la question polaire en France sous un nouvel angle. Aujourd'hui, le Cluster Polaire fédère des chercheurs, des élus, des PME, des ETI, des partenaires arctiques, et suscite l'intérêt de grands groupes français opérant en Arctique.

     

    Polyvalent, indépendant et complémentaire des organismes de recherche polaire publics, le CPF s'impose quatre objectifs dans le débat européen sur l'économie polaire :

     

    Fédérer tous ceux qui veulent inventer demain

    Le CPF se veut être un outil de fédération d’un maximum de chercheurs, inventeurs, explorateurs, associations, entreprises et passionnés, à titre moral ou individuel, qui voient dans l'innovation technologique le moyen de faire entrer la France dans le coeur du XXIè siècle, et dans les zones polaires le laboratoire idéal pour penser l'écologie politique de demain. Dans cet esprit, puisque l'hostilité de l’activité humaine dans les zones polaires conduit invariablement à des solutions innovantes, lesquelles génèrent déjà de spectaculaires relais de croissance, le CPF souhaite rassembler les forces innovantes de l'économie française sensibles aux enjeux et aux possibles de ces territoires, afin de leur donner un lieu d'échange dédié, et les accompagner dans les meilleures conditions aux sens géographique, politique et économique.

     

    Echanger pour (re)penser stratégique

    Fort d'une pensée stratégique ouverte, le CPF veut mettre l'accent sur ces territoires français oubliés ou méconnus du grand public comme des décideurs car ils sont le socle du caractère stratégique que revêt la dimension de maritimité dans le siècle à venir. Dit autrement, inscrivant son action dans une dynamique de réflexion sans coloration partisane, le CPF veut, par ses productions et son influence, favoriser le dynamisme des acteurs économiques politiques et scientifiques français et promouvoir l’excellence polaire nationale auprès du grand public français comme à l’étranger.

     

    Former, sensibiliser, faire naître des vocations

    Pour ce faire, le CPF mènera des actions de sensibilisation et de communication sur des sujets transversaux ou particuliers, pour dégager une vision polaire française, mettre en valeur les réalisations et succès de ses membres, et défendre leurs positions lorsque celles-ci sont injustement attaquées. De plus, outre les articles de fond dans divers magazines, revues, ou médias ciblés, et les communiqués de presse sur les sujets d’actualité polaire, le CPF prépare ses propres outils de communication pour mieux faire connaître l’excellence polaire française, sous toutes ses formes, tant en France qu’à l’étranger, ainsi qu'une série de séminaires voués à sensibiliser le grand public comme les décideurs. Enfin, le CPF peut également mener des activités de formation pour élus, collaborateurs, syndicats, professionnels divers, etc.

     

    Repérer et accompagner les synergies

    Enfin, la définition même de cluster induit la réunion d’acteurs se coordonnant pour mener des actions convergentes pour accroître leur performance, actions qu’ils n’auraient pas menées seuls. Dans ce cadre, le CPF se doit d’aider ses membres à identifier des terrains de convergence et d’actions communes. C’est pourquoi le CPF procèdera à un examen préliminaire des terrains de convergence et synergies polaires françaises, après un intense travail d’inventaire et de suggestions tous azimuts. Aussi, dans la suite logique de ce travail, il pourra intervenir, en France et à l'étranger, en tant qu’organisation de lobbying à l’appui des membres qui le souhaiteront, sur des dossiers spécifiques.

     

    En somme, LE CLUSTER POLAIRE veut s’inspirer des réussites et des bonnes pratiques que ses membres identifient chez leurs partenaires arctiques, antarctiques et non-polaires afin de participer de la dynamique de soutien à l’économie française dans le monde polaire, et de contribuer à promouvoir l’idéal de développement durable dans le Grand Nord et le Grand Sud à l'heure où cet idéal n'est plus partagé par tous.

     

    En somme, notre message c'est: n'ayons pas peur de voir plus loin pour innover toujours davantage. Rencontrons-nous bientôt ! Ecrivez-nous: contact@clusterpolaire.fr

  • Les Cahiers Polaires

    Les Cahiers Polaires sont une nouvelle source d'information et d'analyse stratégique préparée par le Cluster Polaire sur les zones Arctique, Antarctique, Saint-Pierre-et-Miquelon et Terres Australes.

     

    Publiés au moins trois fois par an (ou davantage, selon l'actualité), les Cahiers Polaires offrent des analyses originales des enjeux économiques, sécuritaires, diplomatiques et stratégiques de ces zones, à destination des administrations, des entreprises et de la communauté stratégique.

    N°1 — Avril 2016

    Publiée le 27 Avril dernier, la nouvelle communication conjointe pour l'Arctique de la Commission Européenne et du Service Européen d’Action Extérieure pour l’Arctique constitue désormais le document stratégique de référence pour les relations UE-Arctique intra-Union, intra-AELE et extra-Union dans une démarche d’inclusion des territoires de l’Union dans l'environnement régional économique et stratégique de l'Arctique.

     

    Où va donc l'Europe en Arctique ? Qui a gagné : l'environnement ou les entreprises? Le contenu de cette communication correspond-t-il aux ambitions affichées?

     

    En quoi la France est-elle concernée?

    Peut-elle tirer son épingle du jeu?

    N°2 — Octobre 2016

    Le 14 Juin dernier, le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International présentait sa "Feuille de Route Nationale sur l'Arctique" (FRNA).

     

    Fruit de 30 mois d'échanges inter-administrations, très attendue bien que reportée plusieurs fois, cette FRNA est le tout premier document de programmation stratégique officiel présenté par un gouvernement français pour l'Arctique ou l'Antarctique. Sur 64 pages, elle développe la vision politique et stratégique française pour la "zone Arctique".

     

    Alors, où va-t-on en Arctique ? La FRNA est-elle complète ? Comment s'inscrit-elle dans la vision portée par la Commission et le Conseil Européen ? Donnera-t-elle une plus grande place à la France dans le jeu Arctique ? Combien d'emplois peut-elle créer ?

     

    Publication : Lundi 10 Octobre

    Présentation à la conférence

    Arctic Circle 2016 (Reykjavík, Islande)

  • Le Cluster dans les médias

    Ils nous ont fait confiance, merci à eux!

  • Nos Partenaires

    Voué à porter une voix à l'international axée sur l'innovation, le Cluster Polaire Français a déjà scellé des partenariats en France et à l'étranger. D'autres sont en attente de conclusion.

    InnoBarentsLab (Finlande)

    InnoBarentsLabs est un incubateur d'innovation et de start-ups basé à Rovaniemi (Laponie finlandaise), tourné vers l'entrepreneuriat des jeunes et l'entrepreneuriat féminin, et actif dans toute la région de Barents.

     

    Bénéficiant des infrastructures de l'Université des Sciences Appliquées de Laponie, IBL permettra aux jeunes innovateurs du Cluster Polaire Français et aux résidents du futur POLARPÔLE de pouvoir tester ou prototyper leurs concepts en laboratoire froid et en extérieur dans des températures ambiantes allant jusqu'à -50°C.

    WTC Winnipeg (Canada)

    Le WTC Winnipeg offre de l’aide et du soutien aux entreprises manitobaines qui souhaitent prendre de l’expansion au-delà des frontières du Manitoba et fournit des services aux entreprises internationales qui souhaitent faire des affaires avec des entreprises manitobaines, notamment à destination de l'Arctique.

     

    Le Cluster Polaire Français contribue à l'organisation de l'événement majeur "Centrallia 2016" (25-27 Mai 2016), en particulier pour la journée de conférences dédiée aux enjeux du marché Arctique.

     

    Le World Trade Centre Winnipeg est membre de la World Trade Centers Association, le plus grand réseau d’échanges commerciaux internationaux, qui représente plus de 300 World Trade Centres dans près de 100 pays.

    Association des Jeunes Chercheurs Polaires

    APECS-France est un groupe de jeunes scientifiques et éducateurs des régions polaires qui a pour volonté de promouvoir les jeunes chercheurs et de les aider au mieux à trouver leur place au sein de la communauté polaire. Passionnés par leur métier, les membres d'APECS-France ont à cœur de promouvoir les sciences polaires auprès des jeunes et du grand public, à travers différents dispositifs pédagogiques, dont la Semaine Polaire.

     

    APECS-France est le comité national français de l’Association of Polar Early Career Scientists, APECS, association internationale créée en 2007 dotée du statut d'observateur au Conseil de l'Arctique.

    Arctic Services (Islande)

    Basé à Akureyri, Arctic Services est un partenariat public-privé chargé du développement économique Islando-Arctique. Fondé par la Eyjafjordur Business Development Agency, organisme public chargé du développement du Nord de l'Islande, Arctic Services regroupe plus de 60 entreprises islandaises spécialistes des conditions arctiques, parmi les plus grands groupes nationaux.

    IACN (Islande)

    Basé à Akureyri, l'IACN est un réseau créé en 2013 dans le cadre du plan de développement économique "Iceland 20/20". Co-fondateur de la chambre de commerce Islando-Arctique, l'IACN regroupe entreprises, municipalités, universités, ministères et ONGs au sein d'un réseau tourné vers la promotion de solutions technologiques innovantes et pour une coopération renforcée en Islande et à l'étranger pour l'Arctique.

     

    Depuis Novembre 2014, le Cluster Polaire Français est le premier partenaire étranger de l'IACN.

    Youth Arctic Coalition (Canada)

    Le YAC est une association fondée en 2013 au Canada regroupant des jeunes alumni des programmes Students on Ice et plus largement des jeunes venant des huit pays de l'Arctique.

     

    Le Cluster Polaire et le YAC collaborent sur un projet ambitieux: organiser le premier "Model Arctic Council" tenu dans un pays non-Arctique, à Paris, durant COP21.

    Northern Forum

    Organe diplomatique arctique de référence créé en 1993, observateur permanent au Conseil de l'Arctique au même titre que la Chine, la France ou le Royaume-Uni, le Northern Forum regroupe 25 gouvernements régionaux et organismes locaux représentatifs issus de 11 pays de l'Arctique et du Proche-Arctique.

    Avec l'admission du Cluster Polaire Français en Novembre 2014, le Northern Forum s'est élargit pour la première fois en Europe Continentale. 

    Jeunesse Outre-Mer (France)

    Jeunesse Outre-Mer est un collectif d’associations ultra-marines et métropolitaines dédié à l’information et le développement d'initiatives à destination de la jeunesse française d’outre mer.

     

    L'objectif du réseau JOM est de diffuser de l’information, proposer des conseils, créer des dispositifs de soutien à la jeunesse (emploi, formation, entrepreneuriat, logement, santé etc…) et renforcer les liens entre les ultramarins d'outre-mer et de métropole, les institutions, les associations représentatives et les entreprises partenaires.

    Wikistage (France)

    Basée à Paris, Wikistage est une association organisant des débats et conférences dans le monde entier autour d'un concept simple: les Wikitalks™ doivent répondre à une question en maximum 3, 6 ou 9 minutes.

     

    Le CPF participe régulièrement aux évènements Wikistage, et depuis 2014, produit des Wikitalks réguliers sur les enjeux polaires.

    La Paillasse (France)

    Basé à Paris, La Paillasse est un biohackerspace, un laboratoire communautaire initialement dédié aux biotechnologies. Recevant geeks, doctorants, étudiants, hackers, designers, artistes, ingénieurs, chercheurs, philosophes, répartis dans plus de 40 ateliers thématiques, La Paillasse est une pépinière d'innovation tous azimuts, open source, avec des besoin de tests et prototypage en milieu polaire.

  • Le Blog

    Retrouvez sur les actualités du Cluster Polaire: événements, conférences, comptes rendus, analyses, briefings, vidéos Youtube, vlogs...

    All Posts
    ×
  • Contactez-nous !

    Pour recevoir notre newsletter, et/ou plus d'information sur le Cluster, envoyez-nous un message à l'aide du formulaire ci-dessous.

  • Suivez le Cluster Polaire sur les réseaux sociaux

    /clusterpolaire

    @clusterpolaire

  •